Quand le destin s'en mêle

Publié le par Lindsay




Armée des pages jaunes et d'un téléphone, pendant plus d'une semaine j'ai appelé tous les centres équestres / écuries de propriétaires / pensions dans mon département pour trouver l'emplacement idéal de mon futur poulain. Mais sans succès. Soit elles étaient trop loin situées, soit elles n'acceptaient pas les entiers (bah oui mais je ne castre pas mon poulain à 8 mois hein ...), soit j'étais seule pour m'en occuper, soit les prix étaient beaucoup trop excessifs, soit il n'y avait pas de prés. Décidement, mes recherches n'aboutissaient à rien, je perdais espoir. J'appelais régulièrement Laurence pour savoir si personne n'avait flashé sur Riley, pour lui dire que c'était fichu, je ne trouverai pas de pension en région parisienne... Je me suis étalée sur 2 départements supplémentaires, mais ça faisait vraiment beaucoup de route...

Il ne me restait plus qu'une solution, poster sur plusieurs forums des annonces où j''annonçais que je recherchais :
une pension 100% pré avec abris, dans le 91 ou le 77, avec un minimum d'installations comme une carrière et un rond de longe, quelqu'un qui pourrait m'aider dans l'écucation de mon poulain de 8 mois, et tout ça pour max 200€/mois. Moi exigente ? Non, mais je sais que ça existe, que ça se trouve. Je me disais, si je ne trouve pas la pension, alors la pension viendra à moi...

Quelques jours après mon annonce, je reçois un mail avec pour objet "VOTRE ANNONCE" :


Bonjour Lindsay,
 
Je viens de voir votre annonce sur le saboteur concernant votre poulain de 8 mois.
 
[...] Je suis une passionnée d'éthologie, j'ai mes 3 chevaux à la maison et en redébourre un "étho" (en suivant la méthode La cense) car il a été maltraité peu de temps après que je l'ai acheté et était devenu sauvage. Aujourd'hui, il a repris confiance et je commence à le monter mais le travaille principalement au sol. Je vais aborder les sorties en main en extérieur quand le temps sera plus doux.
 
[...] C'est dommage que vous ne soyez pas plus près [...] (je suppose que cela fait 40 minutes pour vous pour venir chez nous) car j'aurai pu vous aider dans l'éducation de votre loulou.
 
Nous avons un rond de longe, une carrière et une sellerie, et pour les sorties : accès à la plaine, la forêt et la mer de sable de Poligny (pour une plus longue balade).
 
Je demande 180 euros pour la pension (alimentation traditionnelle + foin l'hiver) pour un paddock avec abri (ouvert sur les prés l'été) et ne vous demanderai rien de plus pour les conseils/l'aide que je peux vous apporter car je suis vraiment une passionnée des chevaux et ne fonctionne qu'en méthodes douces avec mes loulous (s'énerver, crier, ... sur le cheval ne fait que le braquer et ternir la relation qu'on peut avoir avec lui).
 
Si vous êtes véhiculée et que cela peut vous intéresser, n'hésitez pas à me contacter [...] !
 
Sans vouloir vous influencer aucunement, dès fois il vaut mieux avoir son cheval un peu plus loin que prévu mais bien logé, soigné, chouchouté... que l'avoir sous la main mais en de mauvaises mains [...].

[...] En tout cas, bonnes recherches et j'espère que vous trouverez l'endroit idéal pour éduquer votre poulain et obtenir une complicité avec lui !
 
[...] Bonne continuation
Bien sincèrement
Dina


Convainquante, non ? C'était entre 2 cours à la fac que j'ai lu ce mail ^^ Et EN PLUS, bizarrement, étrangement, dans la même journée, Dina s'est inscrite sur le forum des Irish Cob où j'avais également posté une annonce, alors que je n'avais pas précisé sur Le Saboteur que mon poulain était un irish cob... Drôle de coïncidence, non ? On s'est retrouvé sur ce forum... ! Ma première réponse lorsque j'ai répondu à Dina, c'était "Je suis désolée, mais vous êtes trop loin...".

Puis j'ai réfléchi une petite semaine, fais les comptes (étant étudiante, je n'ai pas de salaire .... juste des jobs d'été et les anniversaires pour me servir de financement) avec la pension, le payage (et oui, Dina n'habite pas tout tout près non plus!), l'essence, les frais de véto + maréchal ... J'aurai de quoi tenir exactement 1 an et des brouettes (sans toucher à mes réserves en cas d'urgence), à savoir qu'à la fin des 1 an je devrais travailler, donc avoir encore de l'argent. C'est jouable... Puis je me rends compte que j'ai ma tante qui habite à 5 min en voiture de chez Dina ... Je pourrai même y passer certains weekend ...

Je rappelle Dina, et je lui dis que je souhaite la rencontrer, finalement. Que je serais potentiellement intéressée. Qu'il faudrait qu'on en parle en tête à tête. Nous organisons alors une petite journée pour lui rendre visite... En parallèle, j'appelle Laurence pour lui dire que j'ai peut être trouvé la pension de mes rêves ... La réponse, au prochain épisode...

Publié dans Riley - mon irish cob

Commenter cet article